Le théier : l'univers du thé de la feuille à l'infusion

Le théier : l'univers du thé de la feuille à l'infusion

 

 


Le théier ou arbre à thé, est un arbuste originaire du Sud-Est asiatique. C'est un petit arbre dense, persistant et compact, un cousin du camélia (Camellia) ornemental, assez commun dans les jardins.

A partir de l'infusion des feuilles de l'arbre à thé, on obtient la boisson la plus consommée au monde derrière l'eau : le thé.

 

On admet aujourd'hui qu'il n'y a qu'une seule espèce de théier appelée par le code international de nomenclature botanique le Camellia Sinensis.

Il a été introduit dans différents milieux climatiques (en Asie, en Afrique, en région méditerranéenne...). Pour survivre et s'adapter à ces différents climats, il a développé des formes très différentes. On trouve de ce fait, beaucoup de variétés particulières. 

Dans un souci de simplicité, on distingue essentiellement deux variétés :

Le Camellia Sinensis var Sinensis (de Chine) : et arbuste mesure de 1 à 3 mètres et ses feuilles mates, dures et vert sombre mesurent de 3 à 6 centimètres.
C'est le type le plus rustique, cultivé dans les régions où la production est très ancienne (Chine et Japon).
Le Camellia Sinensis var Assamica (type Assam) : il mesure de 10 à 20 mètres et ses feuilles de 15 à 20 cm sont luisantes, souples et vert clair.
Ce type est le plus productif et cultivé dans les régions tropicales où la production de thé a été introduite.

 

Entre ces deux types, on trouve beaucoup de formes intermédiaires, résultant de croisement entre les variétés.
Si la manufacture détermine le produit fini, les spécificités variétales ont une incidence sur la qualité du cru.

 

C'est une plante à feuillage persistant dont la période de végétation annuelle est de 7 mois (d'avril à octobre).
Elle nécessite un climat chaud et humide, avec une exposition au soleil de quelques heures par jour minimum.