La théine du thé

La théine du thé

Découverte en 1827, la théine du thé est l'un des composants les plus connus du thé. Il faudra attendre 1898 pour que l'on s'aperçoive qu'il s'agit en fait, de la même molécule que la caféine. Cette dernière a elle-même été découverte en 1820. Finalement, théine ou caféine, on désigne la même substance active du thé ou du café.

La théine doit sa réputation à plusieurs actions sur sur les systèmes cardio-vasculaire et respiratoire.

La théine agit sur le système cardio-vasculaire

En effet, par l'intermédiaire du système nerveux, la théine agit sur le myocarde, augmentant ainsi le rythme cardiaque légèrement, tout comme l'amplitude des contractions cardiaques.
L'augmentation du débit cardiaque entraîne une augmentation de la tension qui entraîne à son tour une dilatation des coronaires.

La théine agit sur le système respiratoire

Son action est connue également sur le système respiratoire. Ainsi, les fonctions respiratoires sont stimulées et le débit pulmonaire augmente.

La théine stimule la diurèse

Lorsque vous buvez du thé, il est fréquent que vous ayez envie d'uriner. Cela est du à la présence de théine dans votre thé. Elle provoque tout d'abord une diminution de diurèse (désigne le volume de la sécrétion urinaire), puis son augmentation.

Stimulez votre vigilance grâce à la théine

Un autre des effet de la théine. Elle augmente la vigilance et améliore les temps de réaction. Elle permet au cerveau de traiter plus rapidement les informations qu'il reçoit.

Toutefois, ces effets peuvent varier d'un individu à un autre. Certaines personnes pourront ainsi boire du thé toute la journée sans rien remarquer alors que d'autres ressentiront un effet dès la première tasse.

Les personnes les plus sensibles à la théine auront une difficulté d'endormissement si elles consomment du thé.

La teneur en théine dans le thé

Une tasse de thé contient 2 à 3 fois moins de théine qu'une tasse de café. Ainsi, il y a 35 à 60mg de caféine dans une tasse de thé de 180ml contre 100mg pour une tasse d'Arabica et 200mg pour une tasse de Robusta.

La teneur en théine du thé dépend de divers facteurs :

  • de l'origine géographique du thé : les théiers d'Inde (Camellia Sinensis var. assamica) sont souvent plus chargés en théine que ceux de Chine (Camellia Sinensis var. sinensis)
  • de la feuille de thé utilisée : le bourgeon et la première feuille en contiennent deux fois plus que les autres feuilles, ou bien les feuilles de thé fumé
  • de la saison de la récolte : les thés primeurs, riches en bourgeons, seront plus forts en théine que les second flush par exemple
  • de la méthode de préparation : certains thés, bien qu'étant faits à partir du même arbuste, le Camellia Sinensis, sont, de par leur mode de préparation, moins riches en théine que les autres.
    Il en va ainsi des thés fumés : Lapsang Souchong, des thés bleu-verts ou Oolong, ou du thé Pu Erh. Les thés blancs sont également assez pauvres en théine.
  • de la durée d'infusion du thé : la théine est la première substance qui se libère pendant l'infusion. Ensuite les tanins sont libéré. Ils vont venir diminuer les effets de la théine.
    Ainsi, plus un thé est infusé, plus il aura de tanins et moins il aura de théine.
    Par exemple, infuser du thé pendant 3 minutes permet d'extraire environ 50% de sa caféine. Prolonger son infusion de 2 minutes et c'est alors 80% de sa théine qui diminue. Attention toutefois à ne pas trop infuser un thé car il deviendrait trop amer.

Comment déthéiner votre thé ?

L'astuce pour déthéiner votre thé : il suffit de le laisser infuser 20 secondes maximum et de jeter cette première infusion. La deuxième infusion sera presque entièrement dépourvue de théine.